Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 09:51

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : RENCONTRES DU 3 EME SEXE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 09:47

Photo-1661-copie-1.jpg

Photo-1662.jpg

Photo-1664-copie-1.jpg

Photo-1665.jpg

Photo-1666-copie-1.jpg

Photo-1667-copie-1.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : melany_travesti_soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 29 octobre 2014 3 29 /10 /Oct /2014 10:16

1156702594.gif

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : LES MARIS FEMINISES TRANSFORMES EN SOUBRETTES
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 29 octobre 2014 3 29 /10 /Oct /2014 10:15

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : travesti salope
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 29 octobre 2014 3 29 /10 /Oct /2014 10:12

30.jpg

31.jpg

33.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : RENCONTRES DU 3 EME SEXE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 11:41

Je fais l'amour avec Emma

Le lendemain matin, nous étions un samedi, et ce fut Emma qui me réveilla.

J'avais de nouveau mal à la tête, l'esprit embrumé et maintenant quelques troubles de la vision. Et une terrible faim me tenaillait. Mon Dieu ces pilules semblaient avoir un puissant effet sur moi.

" Debout feignasse, tu as plein de ménage à faire ! " dit Emma.

Elle me délivra de mes liens, m'ôta le bâillon pénis, enleva les ventouses et défit mon corset. Elle examina soigneusement mes seins, les palpant, les triturant et les pinçant un peu.

" Aie ! Pardon Emma, mais j'ai l'impression que mes seins sont devenus très sensibles. "

" Ils le sont en effet. C'est un effet secondaire du traitement m'a expliquée Magalie. Comme tu n'es plus tout le temps concentré sur ton sexe, tu découvres les sensations que peuvent te donner les autres parties de ton corps. "

" Mais... Emma, j'ai l'impression qu'ils sont en train de grossir ! "

" C'est l'effet des ventouses. Mais cela va s'estomper au fil de la journée. Regardes moi bien dans les yeux, veux-tu me faire confiance ? C'est moi qui aie demandée à Magalie de venir pour m'aider à te soigner. Veux tu me décevoir encore ? "

" Non, Non ! Bien sûr que non Emma chérie! "

" Bien alors, plus de remarques à ce sujet, c'est bien compris ? "

" Oui, je te le jure l'assure, mon Amour. "

" Bien. Vas dans la salle de bain pour que je te donne ton lavement. "

" Mais... c'est humiliant pour moi Emma... Recevoir un lavement de toi surtout... J'ai honte, Emma. "

" Mais hier j'ai pris du plaisir en t'enculant. C'était bien la première fois que j'en ai avec toi, d'ailleurs. Tu as bien réalisé cela maintenant j'espère. Ton petit zizi ne m'a jamais servi à rien. Tu le sais... "

" Oui, Emma, pardonnez moi de ne pas avoir su te donner du plaisir.

" Alors, dis moi que ton petit zizi ne me sert à rien. "

" Mon petit zizi ne sert à rien, Emma "

" Et tu veux bien que j'ai du plaisir avec toi, même en t'enculant, puisque c'est la seule façon ? "

" Oui Emma, tu peux m'enculer pour ton plaisir, Emma. "

" Mais toi aussi, il me semble que tu y a pris du plaisir, avoue le. "

" Oui... oui, une sorte de plaisir, Emma. "

" Est ce que c'était moins bien que quand tu croyais me baiser ? "

" C'était plus long... Durait plus longtemps... Mais, je n'ai pas vraiment jouis. "

" Tu veux dire que tu n'as pas éjaculé ? "

" C'est donc si important pour toi d'éjaculer ? C'est pour cela que tu te masturbais si souvent ? Pour éjaculer ? Et tu te sens pleinement heureux et en harmonie avec toi et le monde quand tu t'es masturbé ? Aussi heureuse que moi quand je faisais l'amour avec mes anciens amant, ou comme, pour la première fois avec toi, hier, quand je t'ai enculé ? "

" Non, je ne me suis jamais senti heureux en me masturbant, ni après surtout. Au contraire, je me sentais vide et las, dégoutté de moi même, j'avais honte, je me disais que je ne devais plus recommencer... Mais c'était plus fort que moi. A chaque fois, j'avais envie du désir, et je recommençais. "

" Tu vois bien, c'est une mauvaise habitude, une sorte de drogue, dont tu dois te guérir. Ne te sens tu pas mieux depuis que tu ne te masturbes plus ? "

" Oui, Emma, dans un certains sens... Mais j'ai toujours du désir, envie... "

" Est ce que tu m'aimes Michel ? "

" Oh oui Emma. Je t'aimes plus que tout. Plus que jamais. "

" Est ce que tu m'aimes, là maintenant, plus que quand tu te masturbes ? "

" Infiniment plus Emma, infiniment plus mon Amour. "

" Moi aussi je t'aime, Michel. Donc tu vois c'est beaucoup mieux quand tu ne te masturbes pas. Tu m'aimes plus, et par conséquent moi aussi. Mais tu étais un drogué de la masturbation, mon chéri, c'est pour cela que la cage est nécessaire, tu veux bien la conserver comme preuve d'amour pour moi alors ? Tu veux bien ?"

" Oui. Oui, je veux bien Emma. Mais c'est dur, Emma, je suis fou de désir pour toi et n'arrête pas de penser à toi maintenant."

" Je suis heureuse que tu me dise que tu m'aimes autant Michel, merci chéri. Mais, dis-moi, quand tu te masturbais, est ce que tu pensais à moi au moins ? "

" Euh... Et bien... Emma... "

" Je sais que tu te masturbais en regardant ces grosses bites de noirs, tu pensais à quoi alors ? Tu peux tout m'avouer, car nous nous aimons, Michel.. Tu étais fasciné par leur sexes énormes ? Parce que toit tu as un tout petit sexe ?"

" Oui, c'est cela Emma. "

" Elles te font envie, dis moi ? "

" Heu, oui, en quelque sorte Emma... Mais... "

" C'est fascinant, je le reconnais. Moi aussi quand je les ai vues en photo sur ton ordinateur, j'ai été fascinée, et j'avoue que j'en ai très envie moi aussi... Tu vois, Michel, nous sommes pareils tous les deux, nous avons les mêmes envies... Ca me fait rêver, ces sexes noirs, si sauvages, en train de me défoncer... Toi aussi ? "

Et bien, pas dans ce sens là, Emma... "

" Tu n'as jamais fantasmé sur le fait de te faire enculer par une grosse bite de noir ? "

" Oh ! Non ! Jamais, Emma... Je... je ne suis pas... "

" Et bien moi oui ! Je te l'avoue, Michel, j'y penses depuis que j'ai vu tes photos... grâce à toi, je te remercie de m'avoir fait découvrir cela... Ca doit faire très mal au début, mais il paraît qu'on s'y habitue et que le plaisir devient très intense ensuite. On dit aussi qu'une fois qu'on a découvert cela, on ne peux plus s'en passer... Hum... "

J'étais sans voix. Emma venait de m'avouer qu'elle désirait se faire baiser et enculer par une grosse bite noire. Mon Dieu, si cela arrivait, elle se débarrasserai sûrement de moi au plus vite... Il fallait que je la détourne de cela, absolument...

" Hum... Rien que de parler de tout ceci m'a mis dans un drôle d'état. Touche ma culotte, Michel, vois comme elle est trempée... "

Je touchais, en effet sa culotte était toute poisseuse et collait littéralement à sa chatte, formant un plis qui était coincé entre ses lèvres gonflées.

" Tu vois, Michel, j'ai envie, dépêchons nous vite, puis que tu as envie toi aussi... Prends vite ton lavement... et fait toi belle pour moi, soit mon amante, j'ai envie de t 'enculer Michel, tu veux bien me donner du plaisir, dis-moi chéri ? "

" ... Je... Oui, je veux bien pour toi Emma... "

Moins d'une heure après, j'avais reçu un lavement de près d'un litre, que je mis du temps à évacuer. Je me sentais totalement vide à l'intérieur, et je dois aussi avouer que j'attendais avec désir cette sodomie par mon épouse. J'aurais à nouveau le plaisir de l'entendre gémir de plaisir à cause de moi, et cela valait bien quelques désagrément. Et peut être aurais je plus de plaisir que la première fois... Peut être que je parviendrais à cette jouissance que j'avais approchée de si près la première fois, peut être que j'arriverais à éjaculer à cause de cela, même dans la cage...

Ensuite Emma m'aida à me maquiller et à me remettre le corset. Je commençais à prendre l'habitude du maquillage, et cela devenait presque une sorte de routine. J'enfilais vite mes bas ma petite culotte ouverte et mes escarpins. J'aidais ensuite Emma à s'équiper avec le gode ceinture.

"Avant que nous fassions l'amour tu vas prendre tes pilules. Je vais te masser les seins avec la pommade. ‚a va te faire du bien, tu vas voir."

Emma pris le tube de pommade et m'en étala copieusement sur la poitrine puis me massa vigoureusement les mamelons. C'était une chaleur qui me pénétrait me faisant frissonner par vagues. C'était bon et j'aurais voulu que cela dure plus longtemps. Puis, rouge d'excitation, elle exposa fièrement sa bite artificielle.

"Alors, elle te plaît ma grosse bite ? Salope, tu en as envie, n'est ce pas chéri ?"

"Oui, j'avoue, j'ai envie... d'être enculé..." J'étais en effet plein de désirs et espérais atteindre la jouissance cette fois.

"Montre moi que tu en as envie chéri."

Je restais interloqué, ne sachant comment le montrer.

"Et bien, comportes toi en bonne femelle, à genoux et suce, salope !"

Visiblement Emma commençait à se prendre au jeu. Troublé, je me mettais à genoux devant le phallus artificiel. Cela ne me branchait pas du tout.

" Lèche-le, salope ! Il faut tout te dire ! Feignasse ! "

Je léchais la tête à petits coups de langues. Emma tendait le bassin en avant, un large sourire sur son beau visage.

" Suce ! Prends le en bouche ! "

Je fis entrer le gland dans ma bouche. Cela avait un goût de cyprine. Sûrement l'une d'entre elles l'avait utilisé pour baiser l'autre, ou elles s'étaient baisées toutes les deux, cette nuit, pendant que je dormais. Le goût familier donna de la vigueur à mes sucions. Je mimais l'acte de la fellation, commençant à me prendre au jeu moi aussi. Emma tendit encore plus le ventre et appuya sa main contre ma nuque, me forçant à en avaler plus. L'extrémité du gland rencontra ma glotte. J'eus un haut le coeur, me retirant vivement.

" Il va falloir que tu apprennes à faire " gorge profonde " comme toute bonne salope qui se respecte. Mais on verra plus tard, pour l'instant j'ai trop envie. Prends la seringue qui est dans la table de nuit. Elle est déjà remplie de lubrifiant, et je vais te l'injecter dans ta 'chatte' de salope. Je te veux bien mouillée pour te baiser. "

Je sortis la petite seringue munie d'un long tube rigide et la tendis à Emma, me positionnant à quatre pattes sur le lit pour faciliter l'intromission. Elle m'injecta d'un coup tout le contenu dans le rectum. C'était froid.

" Après ça, quand je t'aurais bien baisée, ta chatte va couler c'est sûr. Ainsi tu comprendras mieux ce que nous subissons, nous les femmes. Mais à propos de coulage, je ne veux pas que tu souille encore le parquet avec ton jus de nouille. Tu vas mettre ce préservatif par dessus la cage. Ainsi, il recueillera tes 'fuites '."

Pendant que je restais à quatre pattes, et que le lubrifiant se réchauffait lentement dans mon rectum, Emma lubrifia aussi abondamment son phallus artificiel et positionna l'extrémité contre ma petite rondelle. Cette fois elle n'eut pas à f***er beaucoup pour le faire pénétrer et l'intromission ne fut pas douloureuse cette fois. Je poussais un " Oh " de plaisir, tendant mes fesses vers l'engin.

" T'aimes ça salope, tu aimes te faire enculer chienne ! "

Comme l'autre fois, Emma commença par des petits allers retours lents et doux. Cela me fit gémir encore plus. Je sentais mon sexe couler dans le préservatif. Il n'y avait plus de douleur. J'allais même à la rencontre de cette pénétration en poussant mes fesses vers l'engin. Progressivement Emma augmenta la cadence et la profondeur de ses pénétrations. Je gémissais de plus en plus fort, affalée sur le lit, frottant la pointe de mes seins sur la couverture rugueuse. Cela me donna une autre source de plaisir. Une douce chaleur irradiait de mes pointes dans toute ma poitrine.

" Oh ! C'est bon Emma. C'est si bon, merci Emma. Fais moi jouir cette fois s'il te plaît Emma ! "

" C'est moi qui commande ici, c'est moi le mâle et c'est moi qui te baise, femelle ! Contentes toi de subir ma pénétration. Je jouirais quand j'en aurais envie. Et que fait un mâle quand il a jouit ? "

" Il... il... se retire.. "

" Oui... comme toi quand tu crachait ton immonde semence dans mon vagin, souviens toi. Est ce que tu pensais à un instant au plaisir que tu étais incapable de me donne ? Non, bien sûr. Alors tu vas vivre la même situation... Tiens ! Prends ça ! Prends le dans ton cul de pute ! Je te bourre à fond salope ! "

Elle accéléra, et ne fut pas longue à venir en poussant des cris perçants. Moi j'avais atteint une sorte de paroxysme de plaisir, mais sans arriver à pouvoir aller au delà. J'étais excité comme jamais, mais je n'avais pas eu à nouveau le temps de jouir quand elle se retira de mon rectum. Je restais pantelant, affalé sur le lit, tendant toujours mes fesses et frottant ma poitrine contre la couverture, alors que les vagues de plaisir commençaient à refluer.

" Encore, encore, je t'en pris Emma... "

" Moi j'ai joui, j'ai plus envie, tais toi, tu me fatigue ! "

" S'il te plaît, Emma, j'y étais presque, j'ai trop envie, continue Emma, baise moi encore, je t'en supplie. "

" Ta gueule ! Quelle tapette ! Tu me dégoutte ! Et dire que je suis mariée avec Ca ! "

" Mais Emma, nous devions faire l'amour... "

" Et bien tu as été baisée non ? Et bien baisée encore ! J'en ai encore la chatte en feu ! "

Et disant cela, elle quitta la pièce, me laissant seul avec mon désir frustré. C'était vraiment trop dur, je pensais que nous aurions pu avoir du plaisir tous les deux. Au lieu de cela, elle s'était contentée de se consacrer uniquement à son plaisir à elle, me laissant choir comme une vieille chaussette quand elle avait eu son orgasme. Aurais-je un jour à nouveau des orgasmes ? Des larmes emplirent mes yeux, mouillant la couverture sous moi, et je partis en sanglots qui secouèrent tout mon corps.

Je continuais à pleurer pendant plusieurs minutes, le visage enfoui dans la couverture, quand j'entendis un gémissement d'Emma. Je relevais mon visage baigné de larmes vers elle, et je la vis, appuyée au chambranle de la porte, empoignant le sexe postiche qui m'avait si bien baisé, le faisant aller et venir avec son poing serré, pour mieux faire bouger l'autre extrémité qui était toujours enfouie dans son vagin. Elle était revenue silencieusement en m'entendant pleurer et s'était mise à se masturber comme un homme, excitée par mes sanglots !

Elle ne dit pas un mot, ses lèvres serrées dans un visage froid, elle me jetait un regard glacé. A la vue de mon regard stupéfait et embué de larmes, elle poussa un gémissement rauque et jouit profondément, le corps parcouru de frissons.

Puis elle quitta définitivement la pièce et j'entendis qu'elle prenait une douche.

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 11:41

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Photos et vidéos de transexuel
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 11:34

130.jpg

131.jpg

132.jpg

134.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 27 octobre 2014 1 27 /10 /Oct /2014 09:40

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : TRAVESTIS
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 27 octobre 2014 1 27 /10 /Oct /2014 09:35

562.jpg

650.jpg

651.jpg

653.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : crad sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

  • : Le blog de Katiatrav26
  • Le blog de Katiatrav26
  • :
  • : Le blog de Katia travesti occasionnel Drômois.C'est le blog des travestis transsexuelles et ladyboys à travers des photos et vidéos quotidiennes.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 03/02/2009

Images Aléatoires

  • Samedi27
  • 2-copie-3
  • Photo 1274
  • zebra2
  • dscf3498
  • 381 1000

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés