Mercredi 22 octobre 2014 3 22 /10 /Oct /2014 10:22

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Photos et vidéos de transexuel
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 22 octobre 2014 3 22 /10 /Oct /2014 10:17

203.jpg

Bonsoir,
Petite photo ce soir pour le blog.
200-copie-1.jpg

En ce moment je suis d'humeur très chaude et soumise. Ma spécialité est de faire de savoureuses fellations mais j'attends aussi un beau sexe pour me prendre. Très femelle, j'ai besoin de gémir en vous sentant me féconder.
201-copie-1.jpg

Françoise
Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : TRANS ET TRAV NON VENALE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 21 octobre 2014 2 21 /10 /Oct /2014 11:35

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : LADYBOYS
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 21 octobre 2014 2 21 /10 /Oct /2014 11:32

48248191-copie-1.jpg

170023819-copie-1.jpg

fv067xwivfl4-copie-2.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : TRAVESTIS
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 10:03

1093546872-copie-1.gif

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 10:02

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Photos et vidéos de transexuel
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 09:57

Diana et sa cage plus collier soumise

119.jpg

Diana et son crochet anal

120.jpg

Diana et ses couilles pendantes

121.jpg

Diana et son fishnet

122.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : melany_travesti_soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Dimanche 19 octobre 2014 7 19 /10 /Oct /2014 16:29

Subtiles manipulations mentales

Quand l'heure du déjeuner arriva, j'étais épuisé d'avoir fait tant d'aller retour. Magalie me commanda de lui préparer son déjeuner et de la servir. Je devais me déplacer pour chaque plat, en lui faisant une révérence en me mettant face à elle à chaque fois. Heureusement si j'apportais un plat, je devais d'abord poser le plat avant de faire la révérence, et pour l'enlever, je devais faire la révérence d'abord, lui demander " Puis-je débarrasser, Maîtresse Magalie ", puis débarrasser si elle acquiesçait.

Tout le reste du temps je devais rester debout dans la cuisine en essayant d'avaler un morceau sur le pousse.

Si je restais trop longtemps dans la cuisine, elle m'appelait " Pourquoi traînes tu imbécile, viens ici tout de suite, tu dois devancer mes désirs ! ". Si au contraire je venais trop tôt, elle me réprimandait : " Qu'est ce que tu fait ici pauvre idiot ? Retourne vite à tes casseroles ! Si tu crois que je dois manger à toute vitesse à cause de toi tu te trompes ! ". Quoique je fasse, j'étais toujours en faute et je devais subir ses récriminations constantes, et m'excuser à chaque fois en faisant la révérence.

Enfin le déjeuner fut terminé. Magalie déclara qu'elle avait besoin d'un bain et de se détendre. Je courus à la salle d'eau pour lui faire couler un bain moussant. Je la déshabillais, l'installait dans le bain et lui frottait le dos avec une éponge. Je ne pus m'empêcher d'admirer ses courbes, elle était vraiment très belle. Mais j'étais remplis de crainte et totalement émasculé par la cage de chasteté.

Ensuite je dus la sécher alors qu'elle était nue, en la frictionnant doucement sur tout le corps avec un gant de crin, en insistant sur ses seins et ses fesses. J'étais troublée, car elle ne me laissait pas indifférente. Puis je l'habillais, son soutien gorge d'abord, que remplirent ses seins magnifiques. J'étais troublé par sa poitrine, qui me faisait envie... je ne saurais trop dire dans quel sens... suivi d'un petit string blanc en dentelle dépourvu de gousset et totalement transparent. Elle insista pour que je remonte bien le string sur ses hanches, que je fasse bien passer le string au milieu de ses fesses, et que je l'étale bien sur le devant contre l'entrée de la vulve. J'étais profondément troublé. Vint le tour des bas autos fixant aux motifs variés, puis d'une tunique vaporeuse qui s'arrêtait au bas des cuisses.

Elle se mirait sous toutes les coutures dans le miroir. Sans aucune pudeur elle osait même me demander mon avis, comme si je n'étais pas un homme, mais une de ses amies intime.

" Que penses tu de mes seins ? Sont-ils assez proéminents ? Ils te plaisent ? Aimerais-tu avoir les mêmes ? "

" ... "

Je rougis, je bredouillais, j'étais profondément troublé, bizarre, n'osant lui répondre.

" Et ma chatte... Est ce qu'on la voie bien ma chatte à travers le string ? Qu'en dis tu, toi l'impuissant ? Viens l'observer de plus prés..."

Disant cela elle s'assit sur le bord du canapé et écarta largement les cuisses, et me dit : " Mets toi à genoux devant moi, entre mes cuisses, et dis moi ce que tu penses de ma chatte ! "

" Oui Maîtresse Magalie ! " Je fis ma révérence puis je me mis à genoux devant elle, entre ses cuisses, ainsi ma tête était au niveau de son entre jambes.

Dans cette position, le soleil de l'après midi qui inondait le salon, me permettait de voir parfaitement son petit string diaphane niché au fond de ses cuisses sous sa tunique. La vue était très affriolante. Elle me demanda d'ôter son string. Et joignant le geste à son ordre, elle souleva ses fesses du canapé.

J'empoignai la ceinture de son string à deux mains et je le fis passer sous ses fesses, ce qui me força à mettre mon visage entre ses cuisses ouvertes, et je dévoilais son sexe, les lèvres charnues déjà ouvertes sous les sécrétions vaginales dont les senteurs pénétrantes m'enivrèrent.

" Approches toi plus pour bien la voir ! " Elle commençait à couler copieusement, visiblement très excitée. L'odeur de sa chatte était de plus en plus prégnante. Moi aussi je commençais à être excité, et ce qui devait arriver arriva, j'eus une tentative d'érection dans cette horrible cage.

Immédiatement, les picots entrèrent en action, je ressentis comme une morsure, et je poussais un cri de douleur, me recroquevillant sur le sol. Elle s'en aperçu s'en aperçût de suite et m'insulta.

" Sale vicieux ! Tu te permets de bander en matant ma chatte ! Insolent ! Tu te crois tout permis ! Je te donne deux minutes pour te calmer. Court dans la salle de bain pour plonger ta cage et ton zizi dans l'eau froide. Et reviens vite ici ! "

Sous la morsure de la cage, je me dépêchais de suivre ce bon conseil. Heureusement en moins d'une minute, mon érection se calma, la douleur s'effaçât, et je pu revenir, toujours en courant me remettre à genoux devant le sexe si tentateur de Magalie.

" Ainsi, dés que tu vois une chatte tu te mets à bander petit salaud... Pourtant, d'après ce que m'a raconté Emma, cela ne t'as pas toujours fait cet effet là ! N'est ce pas ? "

" Heu... Pardonnez moi mais je ne vois pas ce que vous voulez dire, Maîtresse Magalie "

" Quel menteur ! Emma m'a tout racontée... la première fois... que tu as vu sa chatte. Tu étais complètement puceau à l'époque, n'est ce pas ? "

" Oui, Maîtresse Magalie, je n'avais encore jamais vu de vrai femme nue avant de la rencontrer. "

" Et tu n'avais encore jamais vu une chatte de prés, n'est ce pas ? "

" Oui, c'est vrai, Maîtresse Magalie, c'était la première fois. "

" Et bien Emma m'a raconté, que cette première fois, lors de ce flirt poussé, tu tÔes montré totalement incapable de bander. Ton zizi est resté complètement flacide, même quand elle s'est mise à te le caresser. Tu te souviens ? "

" Euh... oui ... je ne me souviens pas bien Maîtresse Magalie... " J'avoue que je n'avais pas de souvenir très précis. Je me souvenais seulement vaguement que je n'avais pas été à la hauteur ce jour là, et que je n'avais pas été très fier de moi.

" Mais alors, quand elle t'a montrée sa chatte... qu'as tu ressenti ? Pourquoi tu n'es pas arrivé à bander ? Elle m'a dit qu'elle t'avait mise la chatte tout près de ton visage, comme en ce moment... As tu eu peur ? "

" Peur ? Moi ? Non... pourquoi ? "

" Mais si, souviens toi bien... Elle m'a raconté que tu lui avais dit que tu avais peur de rentrer ton zizi dedans... "

" Euh... Peut-être... c'est flou dans mon souvenir. "

" Et bien, racontes moi tes impressions, tu peux tout me dire tu sais. Nous essayons de te guérir, n'oublie pas. Qu'as tu vu dans cette chatte ? Une sorte de grande bouche ? "

" Oui... oui... je me souviens mieux maintenant. Oui c'était comme une grande bouche qui me faisait peur. J'avais peur de rentrer mon sexe à l'intérieur. "

" En somme, tu avais peur que cette bouche te morde ! Ah, Ah ! "

" Oui... je sais, c'est ridicule... mais c'est un peu cela, en gros. "

" Alors concentre-toi sur cette peur. Il faut guérir la peur par la peur tu sais... Approche tes lèvres de ma chatte et baise là. Sent tu sa douce odeur ? Oui... des petits baisers maintenant. Encore. Continue à te concentrer. "

J'approchais mes lèvres de sa chatte humide et poisseuse. Elle mouillait beaucoup. Je lui donnais quelques rapides baiser et coups de langues. Je ressentis à nouveau de la peur, la peur d'avoir mal à nouveau à cause de la cage, d'être mordu par elle. Heureusement cette peur m'aidait à garder mon sexe flaccide.

" Lèche moi bien maintenant. Donne de grands coups de langue sur toute la hauteur. Concentre toi bien sur ce que tu fait et oublie ton zizi. Souviens toi combien tu as eu peur, n'est ce pas. Laisse cette peur envahir ton esprit et lèche moi. Concentre toi sur cette chatte qui peut te faire mal si tu y mets ton zizi. Lèche, encore, plus vite maintenant ! "

J'essayais de m'appliquer, déconnectant mon esprit de mon sexe et de mon bas ventre. Concentré sur mes coups de langues, rapides, sur son clitoris qui commençait à durcir, je m'attardais sur lui. J'avais de plus en plus peur de me mettre à bander. Je voulais retirer ma tête de son entre cuisse, mais elle l'y maintenait fermement en appuyant fortement sur ma nuque. Elle écrasait sa chatte sur mon visage maintenant. J'avais le nez dans sa vulve, noyé dans ses sécrétions intimes. J'avais du mal à respirer. Cette chose semblait vouloir m'avaler tout entier. J'avais peur de m'étouffer. Elle bougeait maintenant de haut en bas sur le canapé. Ses cuisses se crispaient, elle se raidit, et hurla, prise d'un violent orgasme qui semblait ne plus finir. Enfin elle me libéra et je pus respirer une grande bouffée d'air frais dans mes poumons.

" Ah... C'était bon... Avec un peu d'expérience tu vas devenir un bon lécheur de chatte. Et tu finiras par être guéri de ton traumatisme. Crois moi. Mais je n'ai pas apprécié que tu te mette à bander rien qu'en regardant ma chatte. Car tu as trompé Emma en pensées. Elle est ma meilleure amie, et je serais obligée de tout lui raconter. Elle va sûrement être furieuse et va te punir. Tant pis pour toi, cela t'apprendra, la prochaine fois. "

" Oh non ! S'il vous plaît, Maîtresse Magalie, ne lui dites rien, je vous en prie ! "

" Quoi ! Tu aggrave ton cas ! Et en plus tu insistes pour que je lui mente ! Elle saura tout et cela aussi ! "

" Pitié... "

" Pitoyable ! Incapable d'assumer ses actes ! Quand Emma reviendra elle te donnera la fessée que tu as bien méritée ! Et d'ailleurs tu vas commencer la préparation dés maintenant. Va chercher le paillasson qui est devant la porte d'entrée de l'appartement. Et installe le sur la chaise devant la table de maquillage."

Une fois que j'ai mis en place le paillasson elle me donna un autre ordre " Maintenant va dans la salle de bains, prends ta serviette, et mouille là avec de l'eau très chaude, brûlante même, puis tu l'étalera sur le paillasson. "

Je m'exécutais, me demandant à quoi pouvais bien servir ces préparatifs bien singuliers.

" Baisse ta culotte aux chevilles ! Et assieds toi sur la serviette ! "

En m'asseyant sur la serviette je sentis la forte chaleur que dégageais la serviette mais aussi les piquants des crins du paillasson à travers celle-ci. Je commençais à comprendre, car mes fesses commençaient déjà à souffrir.

Elle m'expliqua : " Voilà ! Maintenant dans cette position, l'humidité de la serviette et la chaleur va attendrir ton épiderme. Ainsi tu ressentiras d'autant mieux les claques. Car c'est une véritable fessée que tu vas subir, avec tout le rituel, une punition dont tu te souviendras longtemps, crois moi ! Et avec les piquant du paillasson, ton sang va affluer à tes fesses, surtout en position assise. Regarde le réveil posé sur la table. Toutes les trois minutes, tu devras te lever, et essorer la serviette et la mouiller à nouveau à la salle de bains pour renouveler la chaleur qu'elle doit dégager et tu t'assoiras à nouveau. Et pour t'occuper pendant ces trois minutes, tu vas écrire ta confession, décrire ta faute, et expliquer en quoi cette punition est nécessaire. Et si tu laisses dépasser les trois minutes, tu recevras 10 coups supplémentaires pour chaque minute de retard. Aller ! Commence à écrire ! "

Je notais l'heure sur le réveil et commençais à écrire, surveillant l'avancée de la grande aiguille du réveil à chaque phrase, me tortillant sur la serviette pour tenter de changer de position sous le piquant du paillasson. Mon esprit était totalement concentré sur trois choses. Mes fesses, le temps qui s'écoulait, et la confession sincère que je devais faire. Sincère est bien le mot car j'aimais encore plus Emma chaque jour.
A suivre

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 18 octobre 2014 6 18 /10 /Oct /2014 15:53

 

Par Katiatrav26 - Publié dans : Porno - Communauté : Photos et vidéos de transexuel
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 18 octobre 2014 6 18 /10 /Oct /2014 15:52

200.jpg

201.jpg

202.jpg

Par Katiatrav26 - Publié dans : Travs - Communauté : melany_travesti_soumise
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Présentation

  • : Le blog de Katiatrav26
  • Le blog de Katiatrav26
  • :
  • : Le blog de Katia travesti occasionnel Drômois.C'est le blog des travestis transsexuelles et ladyboys à travers des photos et vidéos quotidiennes.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 03/02/2009

Images Aléatoires

  • queue et couilles tamia
  • DSC00493
  • 620 1000
  • 060 1000
  • 086 1000
  • Photo 1663

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés